Le Joyau tome 1 – Tout ce qui brille n’est pas d’or…

Lorsque j’ai vu Le Joyau, sa couverture, je savais que je DEVAIS le lire. Avec cette robe magnifique qui me faisait énormément penser aux livres La Sélection de Kiera Cass, je ne pouvais pas passer a côté. C’est encore une dystopie, cette fois-ci d’Amy Ewing. C’est son premier livre, sa première trilogie et, honnêtement, j’espère que ce ne sera pas la dernière.

Le Joyau Amy Ewing

« Dans le monde de Violet, les habitants sont scindés en deux mondes distincts : les riches citoyens vivent de plaisirs et d’oisiveté confinés dans Le Joyau, tandis que les autres sont condamnés à travailler toute leur vie durant. Arrivée à la puberté, chaque jeune fille est testée et, si elle a des aptitudes particulières, elles sera élevée pour devenir la mère porteuse de l’une des femmes vivants dans Le Joyau. Pour Violet, future mère porteuse venant du cercle le plus pauvre de la ville, c’est une bénédiction. Mais lorsqu’elle est rebaptisée 197 lors de sa vente aux enchères puis achetée par la Duchesse du Lac, obnubilée par le pouvoir, son séjour dans le luxe et l’opulence va vite devenir un cauchemar. »

Le Joyau Amy Ewing

Cet univers dystopique m’a beaucoup plu. On se retrouve au milieu d’un monde où de jeunes adolescentes dotées de pouvoirs surnaturels sont choisies, éduquées puis vendues pour devenir mères porteuses pour de riches couples qui ne peuvent pas avoir d’enfants. Et ces jeunes filles qui se considèrent comme privilégiées puisqu’elles passent les quelques années de leur éducation nourries à leur faim et logées loin de la pauvreté, se sentent encore plus chanceuses lorsqu’elles intègrent le cercle le plus riche, Le Joyau.

Le Joyau Amy Ewing

J’ai beaucoup aimé le personnage de Violet ! Une fois n’est pas coutume, d’habitude je n’aime pas trop les héroïnes de dystopies que je trouve trop mièvres. Ici le ton est juste, Violet débarque dans un monde qui n’est pas le sien, elle va être éblouie mais va vite déchanter également en se rendant compte de la réalité des choses qui l’attendent. Alors qu’elle est sincère et qu’elle a l’habitude de dire ce qu’elle pense, tout en restant douce et gentille. Elle débarque dans une monde où tout est factice, les sentiments comme les paroles qu’elle entend et les situations. La seule chose qui va compter dans Le Joyau, c’est le pouvoir et elle va très vite le découvrir.

Le Joyau Amy Ewing

Le jeune Ash, qui sert de Compagnon à la nièce de la Duchesse, m’a énormément touchée. Ce jeune homme engagé comme escort boy (soyons francs) doit passer son temps avec une fille aigrie et désagréable et j’attendais les scènes entre lui et Violet avec impatience tant son destin me faisait mal au coeur. Mais la nièce de la Duchesse a aussi fini par me toucher : devoir supporter une tante comme la sienne, qui en plus engage quelqu’un pour la faire paraître ce qu’elle n’est pas en société, ce doit être très dur à vivre et à accepter. Cependant, peu à peu au fil du roman sa présence s’estompe au profit de celle de Violet avec Ash, et on les voit plus tous les deux seuls et moins entourés de gens, on vit peu à peu leur découverte mutuelle et le début de leur relation.

Le Joyau Amy Ewing

Un autre aspect qui m’a fait mal au coeur, c’est l’utilisation que fait la Duchesse de Violet. En plus de l’avoir achetée et de vouloir l’utiliser comme mère porteuse pour son futur enfant, elle lui impose de se comporter correctement lors des sorties afin de lui accorder quelques onces de libertés. Ce n’est rien en comparaison avec certaines pratiques d’autres dames, comme par exemple de tenir leur future mère porteuse en laisse (??!!). La Duchesse du Lac, par ailleurs, soumet Violet à diverses expériences toutes plus déplaisantes les unes que les autres, et l’oblige à se servir de ses Augures (ses aptitudes) afin de voir si elle pourra arriver à ses fins avec son futur bébé.

Le Joyau Amy Ewing

L’un des rayons de soleil de la triste vie de Violet, c’est Raven, sa meilleure amie, qu’elle a connue dans l’institut où elles ont été éduquées. Celle-ci va être achetée par la voisine de sa maîtresse. Pleine d’entrain et de caractère au début du livre, comme Violet nous allons la voir peu à peu dépérir… Dans un monde d’opulence et de richesse, avec des descriptions très détaillées et imagée, le contraste est assez saisissant : alors que tout paraît beau et brillant, les personnages sont en fait voués au malheur et à la tristesse… Même la Duchesse nous laisse un arrière goût de tristesse, on sent que personne n’est heureux dans ce roman, même ceux qui se donnent un mal de chien pour le paraître !

Le Joyau Amy Ewing

En résumé, c’est un très bon livre, un très bon univers dystopique, qui m’a donné très envie de lire la suite ! La fin nous offre un gros retournement de situation, qui nous laisse un gros sentiment de frustration. Les personnages sont attachants et j’ai envie de savoir ce qu’il advient d’eux, mais aussi ce qu’il advient de l’histoire et de toutes les intrigues mises en place :).

 

Avez-vous lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

signature-tatiana

, , , , ,

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Design by iamroot