Phobos tome 1 – Mon amour sur Mars

Phobos Victor Dixen

« Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer.

Ils veulent marquer l’histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter. » (Source Livraddict)

Phobos Victor Dixen

Que dire de Phobos, écrit par Victor Dixen… Tant de choses. Tant de bonnes choses ! Je lis principalement des dystopies, qui se situent la plupart du temps dans un futur non daté et où la situation géographique de la Terre a tellement changé qu’on se croirait dans un autre monde. Ici, les personnages sont nos contemporains et l’histoire se situe dans des lieux dont nous avons tous entendu parler puisqu’ils existent vraiment : plusieurs villes des États-Unis, la base de lancement de Cap Canaveral en Floride, la planète Mars et son satellite, Phobos. Ca me change de lire du futuriste dans un monde que je connais ! Et j’apprécie beaucoup :).

Phobos Victor Dixen

Les personnages sont tous très différents mais pour autant l’auteur ne les survole pas : on finit par connaitre réellement les principaux. Léonor, la jeune française choisie pour faire partie de l’expédition qu’on suit pendant tout le livre soit 6 mois, ses proches (Kris, Mozart et Marcus principalement) et les responsables de l’émission qui sont restés sur Terre, Serena la productrice/présentatrice/mentor des prétendantes la première. On apprend à les connaître tout au long du livre, on se prend au jeu et on commence même à faire des pronostics sur qui va séduire qui et quels seront les couples finaux ! Les autres prétendants sont moins développés dans le premier tome mais ce n’est pas un mal car l’écriture est fluide et agréable et trop de détails pourraient occasionner des scènes de lenteur. Ici au contraire, et j’espère en savoir un peu plus sur les « laissés pour compte » de ce premier tome dans la suite.

Phobos Victor Dixen

Comme je le disais, l’écriture est fluide et donne toujours envie d’en savoir plus. Le format du livre, de très courts chapitres alternant le « champ » (ce qu’il se passe dans le vaisseau du point de vue de Léonor), le « contre champ » (ce qu’il se passe sur Terre), le « hors champ » (ce qu’il se passe sur le vaisseau) et le « chaîne Genesis » (ce qui passe à la télévision terrienne) nous tient en haleine et on se dit fréquemment qu’on veut lire un chapitre de plus, puis un de plus… Et on ne s’arrête plus. C’est un livre vraiment addictif et l’auteur a vraiment réussi à nous offrir un « page turner ». Les chapitres « chaîne Genesis » nous montrent la plupart du temps les speed-dating hebdomadaires des candidats, qui nous permettent d’explorer un peu plus leurs relations et leurs personnalités. Des petits éléments « bonus » viennent étayer la lecture : des plans des habitations prévues sur Mars pour les candidats ainsi de ceux du vaisseau qui nous permettent de nous représenter un peu mieux ce que l’on lit tout en laissant une part à notre imagination.

Phobos Victor Dixen

L’esprit un peu huis-clos de l’intérieur de la navette entre la Terre et Mars n’est en aucun cas dérangeante et au contraire, on peut ainsi voir aussi l’envers de la vie en communauté. Les candidates (puisqu’on suit Léonor dans le compartiment des filles) révèlent leurs faces sombres au fil du livre et je ne doute pas qu’il en est de même dans le compartiment des garçons, même si l’on n’en sait rien pour le moment. Un petit élément déclencheur va tout faire basculer dans le vaisseau et même si l’on était au courant grâce aux chapitres « contre champ », je ne doute pas que vous aussi, vous n’attendrez qu’une chose : savoir ce qu’il va se passer pour les candidats et les gens restés sur Terre à la suite de cet évènement !

Phobos Victor Dixen

En résumé, c’est un très bon livre. Prenant et addictif, qui ne manquera pas de vous faire tourner ses pages à une vitesse folle. Les personnages sont sympathiques et recherchés, l’écriture est agréable et fluide, il n’y a quasiment pas de lenteurs dans les pages. Au contraire, de nombreux rebondissements et petits cliffhangers de fins de chapitres viennent surprendre le lecteur. Ce que j’attends du tome 2, que je vais m’empresser de lire puisqu’il est sorti en novembre 2015, c’est d’approfondir un peu plus les personnages dont on ne sait que peu au final et de montrer le point de vue de l’un des garçons dans leur compartiment. Surtout après la fin du tome 1 !

 

Vous l’avez lu ? Attendez-vous avant de lire la suite ou vous êtes vous déjà jetés dessus ?

, , , , , , ,

2 Réponses à Phobos tome 1 – Mon amour sur Mars

  1. Mélanie 28 mai 2016 at 15 h 40 min #

    Moi aussi j’ai adoré ce premier tome ! Ça a été un véritable coup de cœur pour moi ! Tu as lu la suite ?

    Si tu souhaites aller voir mon avis, c’est par ici : http://journalacoeurouvert.blogspot.fr/2016/05/phobos-victor-dixen.html

    Mélanie

    • Tatiana 5 septembre 2016 at 18 h 51 min #

      Oui bien sûr, par contre pas encore celui sur les origines 😉

Laisser un commentaire

Design by iamroot